témoignages

témoignages outplacement

« Après mon licenciement (je travaillais dans une banque), je n’ai pas paniqué ; avec mon expérience et mes connaissances linguistiques, j’étais certain de retrouver rapidement du travail. Mon premier entretien d’embauche, mal préparé, fut cependant un véritable fiasco. Ma consultante en outplacement avait donc raison : la recherche d’un emploi approprié nécessitera probablement six mois. L’improvisation est à proscrire ; une bonne préparation, un état d’esprit ciblé, une prise de recul occasionnelle et une bonne dose de confiance, tels sont les ingrédients essentiels pour décrocher l'emploi idéal. »

Patrick

« J’ai travaillé pendant 20 ans pour le même employeur. Rien ne m’échappait et je pensais que rien ne pouvait m'arriver… jusqu'à ce que l’impossible se produise. Après avoir surmonté le choc, j’ai suivi le programme d’outplacement de RiseSmart. Après une très mauvaise passe, l’inquiétude a disparu, je parvenais à relativiser davantage et à reprendre confiance en mes moyens. La méthode de RiseSmart est très bien conçue, même si le coaching y occupe une place essentielle. Les entrevues de coaching m’ont permis d’ouvrir mes horizons et de trouver l’apaisement que je recherchais. Grâce à l’outplacement, je n’ai pas commencé à rechercher un emploi à l’aveuglette et ne me suis pas précipité sur le premier emploi venu. Ce n’est que lorsque j’ai réellement su ce que je voulais, que j’ai eu défini mes valeurs, mes priorités et mes objectifs et que j’en étais réellement conscient que je me suis mis au travail. »

Christine
 
  « J’ai été licencié après une réorganisation interne. Heureusement, la formule de départ prévoyait un accompagnement d’outplacement extrêmement intensif. J’ai ainsi pris contact avec RiseSmart. L’accompagnement a duré environ un an et demi. J’ai signé mon nouveau contrat après 5 mois d’accompagnement, soit 3 mois après que mon licenciement a réellement pris effet. J’ai pu choisir entre 2 fonctions très différentes, mais tout aussi captivantes.

L’accompagnement en tant que tel a été très positif, tant en ce qui concerne la préparation à la recherche d’un nouvel emploi que l’attention accordée au processus émotionnel que vous traversez. Votre consultant et vous parcourez un plan par étapes qui vous permet notamment d’avoir une idée précise de vos propres valeurs et préférences, mais aussi de vos points forts (et faibles) sur le plan professionnel. Cela requiert certes un certain investissement, mais les avantages ne se font pas attendre. Vous devez vous dévoiler et ainsi donner une orientation précise à votre recherche d’une nouvelle fonction.

J’ai en outre beaucoup appris à propos du déroulement des procédures de sélection et de la manière de s’y préparer. Les ateliers – consacrés notamment à la rédaction d’un C.V., à la recherche d’un emploi par téléphone, à la mise en exergue de caractéristiques essentielles – fournissent des pistes que je pourrai utiliser pendant le reste de ma carrière. Le contact avec des ‘compagnons d’infortune’ occupant des postes à responsabilité – managers, VP de grandes entreprises, CFO, etc. – m’a aussi apaisé. En effet, le licenciement peut toucher tout le monde. La plus-value de RiseSmart est qu’elle dispose d’accompagnateurs très compétents et expérimentés, qui ne perdent jamais de vue l’objectif essentiel de leur travail : la satisfaction et la réussite des candidats. Détail intéressant : grâce au réseau étoffé de RiseSmart, j’ai pu régler bon nombre de questions avec l’agence la plus proche de chez moi. Quel confort et quel gain de temps !

Un conseil pour les personnes qui se retrouveraient dans une situation analogue : il n’est jamais agréable d’être licencié, mais ce n’est pas la fin du monde. Essayez de suivre le plan par étapes de l’outplacement et de ne pas forcer les choses. Vous obtiendrez ainsi un emploi qui vous conviendra parfaitement et vous accumulerez de l’expérience qui viendra à point dans le reste de votre carrière. »

Dirk

« J’ai été licenciée au printemps 2011, après une restructuration interne. Si, comme moi, vous êtes âgée de 61 ans et êtes professionnellement active depuis 42 ans, cette nouvelle fait mal. À mon âge, la recherche d’un nouvel emploi passionnant n’était guère évidente. Les statistiques me donnaient un an pour y parvenir ; toutefois, quelques semaines plus tard, je signais un contrat avec mon employeur actuel. Le consultant qui m’avait accompagnée m’avait fait comprendre que je devais continuer à croire en moi et en mes qualités. Pour convaincre les autres, vous devez en effet être vous-même convaincu. 


J’ai beaucoup perdu confiance en moi, mais je n’ai quand même pas accepté le premier emploi venu. Ma nouvelle fonction me convient vraiment bien. Selon moi, l’encadrement fourni par RiseSmart est à la fois souple et directif. La disponibilité de ma consultante était remarquable ; elle m’a littéralement préparée aux entretiens d'embauche. Même si, en définitive, c’est vous qui devez concrétiser l’essai, l’aide de RiseSmart facilite grandement les choses. 

Si votre auto-analyse est correctement effectuée et si vous acceptez vos points forts et vos points faibles, votre recherche d’emploi pourra être plus ciblée. Les ateliers étaient aussi très bien organisés. Les chargés de cours enrichissaient ou actualisaient nos connaissances. Nous tirions en outre des enseignements des expériences de personnes ayant vécu une histoire similaire. À mon âge, de nombreuses personnes arrivent sur une voie de garage dans leur carrière ; pour moi, ce licenciement a été un nouveau départ. » 

Danielle 

 

« À 45 ans, j’ai perdu mon emploi pour des raisons économiques, après avoir passé 23 années en tant qu’ouvrier de production dans la même entreprise. Mon expérience professionnelle était donc peu variée. J’ai suivi une formation en qualité d’employé administratif pour le service du personnel, sous la forme de 20 semaines de cours théoriques, suivies de 6 semaines de stage. Ce n’est cependant qu’au terme de cette formation que le travail a véritablement débuté : trouver un emploi. Pas facile car je manquais de confiance en moi et n’avais pas d’expérience. Dans l'intervalle, je me suis inscrit à un programme d’outplacement de RiseSmart. J’y ai reçu beaucoup d’informations à propos des candidatures, de la rédaction d’un C.V., d’une lettre de motivation, etc. Tous ces éléments, combinés à mon obstination, m’ont permis de trouver un emploi dans un service du personnel. »

Anonyme

 

« Après avoir brusquement été licencié – et après avoir fait le point – j'ai débuté mes activités d’outplacement avec beaucoup d’enthousiasme. L’aspect essentiel de cette tâche est ‘l’objectivation’ de la recherche d’un autre travail. Je n’avais pas envie de ressasser en permanence les raisons de mon licenciement, mais souhaitais trouver les moyens de décrocher un nouvel emploi : établir un profil personnel, comparer différents statuts (salarié ou indépendant), apprendre à utiliser les divers sites d’emploi, assumer les tâches hebdomadaires, apprendre à exprimer honnêtement mes intérêts réels, c'est-à-dire tous les aspects qui permettent de rester ‘professionnellement’ dans le coup et d’éviter de s’apitoyer sur son sort. »

Anonyme